© 2018 ParolesdeFemmesLeRelais. Mentions légales

Définition

Dans sa Déclaration pour l’Élimination de toutes les formes de discriminations à l’égard des femmes, l'Assemblée générale des Nations Unies définit la violence à l’égard des femmes comme  :

« tout acte de violence fondé sur l'appartenance au sexe féminin, causant ou susceptible de causer aux femmes des dommages ou des souffrances physiques, sexuelles ou psychologiques, et comprenant la menace de tels actes, la contrainte ou la privation arbitraire de liberté, que ce soit dans la vie publique ou dans la vie privée ».

Les violences faites aux femmes peuvent donc être exercées dans tous les domaines de la vie : travail, couple, famille, école, rue, milieu hospitalier, transports. Elles prennent la forme de violences physiques, psychologiques, verbales, économiques, administratives, sexuelles, et peuvent être exercées ponctuellement ou sur des périodes très longues.

 

Ces diverses manifestations de la violence à l’égard des femmes reposent sur un socle commun : elles sont perpétrées contre des femmes précisément parce qu’elles sont des femmes et ne prennent sens que lorsqu’elles sont replacées dans un contexte plus large d’inégalités entre les hommes et les femmes. La déclaration sur l’élimination de la violence à l’égard des femmes adoptée par l’Assemblée générale de l’Onu le 20 décembre 1993 établit que :

 

« la violence à l’égard des femmes traduit des rapports de force historiquement inégaux entre hommes et femmes, lesquels ont abouti à la domination et à la discrimination exercées par les premiers et freiné la promotion des secondes, et […] compte parmi les principaux mécanismes sociaux auxquels est due la subordination des femmes aux hommes ».